Vous êtes ici

Préparer son mariage civil

Préparer son mariage civil

Publié par Incarnare le jeudi 26/01/2012 - 21:08 - Mariage - Blog

Les relations amoureuses ont ceci de commun avec la diplomatie, le dialogue social ou interreligieux, la décoration intérieure et l'art floral1 : il est toujours plus facile de détruire que de construire. 

Il n'y a finalement qu'en thermodynamique2 que la séparation demande moins d'effort3 que l'unité (et encore, cette union tient plus de l'uniformité fade que de l'union des contraires, qui respecte l'identité de chacune). Les physiciens se rattraperont en rappelant que l'union des contraires, ça les connaît4, que ça demande beaucoup d'énergie, mais qu'une fois liés, les deux sont quasiment inséparables. Et les deux ne feront qu'une seule chair

 

«Le mariage civil a toujours été bâclé »

Aujourd'hui, 45% des mariages se soldent par un divorce en France. Cela commence (à juste titre) à inquiéter nos gouvernants, qui envisagent de créer un "kit de préparation au mariage civil".. ils mesurent, au-delà du coût financier du divorce, la blessure qu'il peut représenter pour ceux qui le vivent - hommes, femmes et enfants5 - après 1 an ou 77 ans..

De fait, la pauvreté de la cérémonie du mariage civil laisse souvent un goût d'inachevé. Pourtant, je partage avec Koz l'idée que - quoique non sacramentel - il garde une dignité qui mérite d'être défendue, la dignité d'un engagement.

Parce que l'alternative est inacceptable. L'alternative, c'est le cynisme, l'ironie cinglante de ce directeur de recherche à l'Ined, goguenard : "et pourquoi pas une préparation au Pacs ?"6. Ce sont ces articles qui titrent invariablement "X profite de son célibat retrouvé" alors que X tente veinement d'apaiser sa douleur où il / elle peut.

L'alternative, ce sont ces sites de "rencontres extra-conjugales" (sic), véritables fabriques de malheur, qu'un gouvernement vraiment sérieux dans sa volonté de protéger les couples devrait interdire, au nom de l'ordre public, au lieu d'accepter qu'il s'affiche en 4 par 3 dans le métro parisien, au nez et à la barbe de ceux qu'il a blessés. C'est l'apparition d'une rubrique "divorce" dans le Huffington Post

Il faut le dire, mais il faut le dire humblement : oui, l'Eglise a sans doute quelque chose à apporter à l'Etat laïc à ce sujet. Il n'est pas anodin que ce soit auprès de l'aumônier de son peloton de gendarmerie que Serge, dont l'article tait les éventuelles convictions religieuses mais affirme qu'il est divorcé-remarié, a trouvé une écoute bienveillante, qui lui a permis de grandir dans son engagement. 

 

Apprendre la vie commune : préparer son mariage (civil) 

Aujourd'hui, les couples consacrent en moyenne 200h à planifier le jour de leur mariage. Mais combien de temps consacrent-ils à préparer leur vie commune, à se préparer à ses exigences ? Et quand bien même certains choisissent de vivre "hors des liens7 du mariage", que font-ils pour que cela dure ? 

Car au-delà des sentiments, vivre à deux suppose de trouver une entente dans un grand nombre de domaines : la gestion du foyer (et de la comptabilité), les loisirs, l'éducation des enfants, la sexualité, l'histoire personnelle de chacun et ses blessures, etc. 

Nous passons 25 ans de notre vie à nous former pour être de bons travailleurs, de bons citoyens, etc. Quelle formation nous est offerte pour être un bon époux, une bonne épouse ? Comment s'étonner que l'incompréhension surgisse, lorsqu'on a consacré moins de temps à apprendre le langage singulier de son/sa partenaire qu'une langue étrangère ?

Entrer en relation et vivre concrètement le renoncement à soi qu'implique la vie commune exige une préparation, à la fois personnelle et en couple. La préparation personnelle n'est pas l'objet de ce billet : disons simplement, pour les non-croyants, qu'il s'agit principalement d'apprendre à ne pas être centré sur soi-même ; j'encourage8 les croyants à découvrlr la théologie du corps. La lecture de la Boutique de l'Orfèvre sera profitable à tous, croyants ou non.

Reste la question de la préparation en couple. De ce point de vue, les croyants sont largement privilégiés9 par la diversité et la qualité des propositions qui leur sont faites (Cler, Cana, CPM, END, Amour et Vérité, et j'en oublie10). 

Si vous n'êtes pas croyants, vous pouvez en revanche vous trouver un peu démunis, d'autant que vous ne souhaitez peut être pas suivre un programme ayant une dimension religieuse. Une amie11 a suivi avec son futur époux un programme appelé Foccus.

Celui consiste à faire se prononcer chacun, séparément, sur 156 assertions, aux thèmes variés : par ex. « je suis inquiet que mes beaux-parents puissent interférer dans notre mariage » ou « Mon futur conjoint et moi pouvons échanger sur nos peurs, aspirations et préférences en matière sexuelle », ou « Mon futur conjoint et moi sommes d'accord sur le fait que nous marier signifie que nous promettons de nous aimer quelles que soient les cironstances », puis d'échanger sur les réponses avec un couple accompagnateur12

S'il est sous-tendu par des valeurs chrétiennes, le questionnaire en tant que tel respecte les positions de chacun, l'important étant l'échange qui naît des éventuels désaccords (mais aussi des accords). Il a l'avantage d'être disponible en 6 langues et de proposer des versions pour les membres de différentes religions et confessions comme pour les non-croyants.

A ma connaissance, ce programme n'existe pas aujourd'hui en France. Reste l'intuition que les organisations qui aident à la préparation au mariage chrétien feraient une vraie oeuvre évangélique en accompagnement également chrétiennement13 la préparation au mariage civil

 

  • 1. rayez la mention inutile
  • 2. Oui c'est le paragraphe geek du billet, j'assume.
  • 3. Pensez au lait froid dans votre café bien chaud. Vous seriez bien en peine de les séparer !
  • 4. ça s'appelle l'atome
  • 5. voir à ce sujet le billet du Chafouin
  • 6. j'ai beau ne pas être un grand partisan du pacs, reste que c'est la forme que certains choisissent pour vivre leur union. Donc oui, et ce coup-ci, pas sur le ton de l'ironie, pourquoi pas une préparation au pacs aussi ?
  • 7. on n'a pas dit des chaînes, hein !?
  • 8. si vous ne l'aviez pas déjà compris..
  • 9. quoiqu'il se trouve encore çà et là quelques préparations au mariage de piètre qualité
  • 10. n'hésitez pas à commenter !
  • 11. dont deux billets récents ont largement inspiré celui-ci
  • 12. dont l'objectif n'est pas d'imposer ses vues !
  • 13. c'est à dire en aidant les personne à grandir et à mûrir dans leur engagement

 
 

 

A la une

Nouveau «Forum Wahou!» pour les prêtres ! (15-16 jan 2018)

Publié par Incarnare le vendredi 25/08/2017 - 06:38 - Blog

Forum Wahou!Les prêtres (et séminaristes) ont leur «Forum Wahou!» ! Tandis que plus de 4000 personnes ont déjà pu découvrir la Théologie du Corps de Jean-Paul II, lors de 19 Forums organisés par les diocèses, et qu'autant d'autres sont en préparation pour 2018, et après le succès du premier Forum "rien que pour les prêtres" à Paris, une nouvelle édition de "Wahou Prêtres" est annoncé à Ars en janvier 2018.