Vous êtes ici

Pour t'aimer fidèlement tout au long de notre vie

Pour t'aimer fidèlement tout au long de notre vie

Publié par Incarnare le mercredi 30/09/2009 - 23:59 - Mariage

Je l'ai déjà dit ici : c'est ce qui est le plus sacré qui est le plus lourdement profané. J'apprends aujourd'hui, via le Chafouin, que le mariage est une nouvelle fois attaqué, cette fois par le biais d'un site de rencontres faisant l'apologie de la fidélité puisque.. réservé aux personnes mariées !

Je ne reviendrais pas sur la pauvreté de l'argumentaire des promoteurs du site : le Chafouin a largement évoqué ce point. Mentionnons juste que la société qui propose ce "service" a un nom qui devrait faire réfléchir : BlackDivine. Je n'évoquerai ici que quelques réflexions sur la nature de la fidélité... et les conséquences de l'infidélité, qui en résultent, en montrant comment l'infidélité résulte du refus de Dieu et comment elle crée ce même rejet. 

 

Pas d'amour sans fidélité

Il n'est pas question de voir dans cette assertion une simple règle, qui interdirait l'infidélité dans le mariage ou ne permettrait d'aimer qu'à la condition d'être fidèle, mais de poser un constat : l'amour qui n'est pas fidèle n'est pas un réel amour. C'est la nature même de l'amour que d'être fidèle.

En effet, aimer en vérité suppose d'aimer la personne pour l'intégralité de ce qu'elle est aujourd'hui et de ce qu'elle va devenir1. Sans cela, on n'aime pas la personne pour elle-même mais pour tel ou tel trait de caractère qui nous donne satisfaction, pour notre propre plaisir égoïste. Si je n'aime ma femme que tant qu'elle pèse moins de 70kg ou à condition qu'elle n'ait pas de rides, je n'aime pas ma femme : je la considère comme l'objet de mon plaisir. L'infidélité n'est que le signe d'une distorsion de l'amour. Si j'ai besoin de me prouver que je peux encore séduire, je n'ai pas vraiment mon mari : j'aime l'image de moi-même qu'il me renvoie ou ne me renvoie plus. 

La fidélité à l'autre implique une certaine exclusivité : en effet, si nous tentons d'aimer de l'amour le plus parfait notre conjoint, nous devons prendre conscience qu'il ou elle est limité(e) et que ses limites nous blessent - ne serait-ce que parce qu'elles trouvent leur écho dans nos propres limites. La tentation est trop grande de chercher ailleurs, dans un(e) autre, le dépassement de ces limites. Mais notre conjoint malgré ses limites est un mystère profond, que nous ne finirons jamais de découvrir et aller voir ailleurs est le meilleur moyen de passer à côté de ce mystère. Nous sommes incapables de nous donner pleinement à deux personnes2.

On lit parfois ici ou là : embrasser est-ce tromper ?3 en sous-entendant que l'infidélité a lieu lorsque l'exclusivité est rompue. Mais le Christ est très clair : l'adultère est dans le coeur avant d'être dans les actes. Nul besoin de coucher avec la femme d'un autre pour être infidèle : regardez notre propre femme comme l'objet de notre plaisir est déjà une infidélité, une rupture de l'amour.

 

Les conséquences de l'infidélité

La blessure provoquée par l'infidélité est énorme : dans le mariage, les époux se font mutuellement gardiens du mystère de l'autre. C'est l'homme qui par son amour - libre, total, fidèle et fédond - affirme la beauté et la vérité de la personne de sa femme et la femme qui par son amour - libre, total, fidèle et fécond - affirme la beauté et la vérité de la personne de son mari. Chacun confie à l'autre la clef de son propre mystère. La personne trompée se voit ainsi reniée : le conjoint infidèle lui dit par son attitude "tu ne vaux rien".

La personne infidèle vit également son infidélité comme une blessure contre elle-même, comme une atteinte à son intégrité, à sa vérité : elle avait donné sa parole et elle s'est trahie. Disons-le tout de suite : la puissance de la croix n'est pas vaine4, et il n'y a pas d'infidélité qui soit impardonnable, à condition que le conjoint qui a été infidèle reconnaisse que ce n'est pas la valeur intrinsèque de l'autre qui est en jeu, mais sa propre capacité, un instant donné, à percevoir ce mystère.

Les conséquences de l'infidélité sont une véritable réaction en chaîne : la personne niée dans son identité profonde, dans le don d'elle-même, va tenter de trouver ailleurs, dans un autre homme ou une autre femme, quelqu'un qui reconnaisse sa beauté, provoquant ainsi divorces en série. Les enfants sont les victimes collatérales de l'infidélité des adultes, de leur incapacité à aimer en vérité.

L'infidélité, plus profondément, met en doute l'Amour lui-même. Par les blessures qu'elle inflige, elle met en doute la possibilité même d'aimer, et d'aimer dans la durée. Elle fait de l'amour un CDD. Un contrat précaire. Or Dieu est Amour. 

L'infidélité est parfois revendiquée au nom de la liberté, sous la forme du libertarisme ou du libertinage. Oui, tout est possible, mais tout n'est pas profitable. Chacun est libre de se rendre esclave de son propre désir immédiat, libre de se rendre incapable d'aimer pour la vie, libre de s'infliger blessure sur blessure. Cette liberté est souvent revendiquée au nom du refus d'un Dieu qui imposerait des règles : c'est une image de Dieu complètement distordue qui est en jeu. Dieu ne veut que votre bonheur. Il s'est donné à vous ! Dieu veut se marier avec vous !  

 

Du livre d'Osée5 :

« C'est pourquoi voici, je veux l'attirer et la conduire au désert, et je parlerai à son coeur.
Là, je lui donnerai ses vignes et la vallée d'Acor, comme une porte d'espérance, et là,
elle chantera comme au temps de sa jeunesse, et comme au jour où elle remonta du pays d'Égypte.
En ce jour-là, dit l'Éternel, tu m'appelleras: Mon mari! et tu ne m'appelleras plus: Mon maître!
J'ôterai de sa bouche les noms des Baals, afin qu'on ne les mentionne plus par leurs noms.
En ce jour-là, je traiterai pour eux une alliance avec les bêtes des champs, les oiseaux du ciel et les reptiles de la terre,
je briserai dans le pays l'arc, l'épée et la guerre, et je les ferai reposer avec sécurité.
Je serai ton fiancé pour toujours; je serai ton fiancé par la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde;
je serai ton fiancé par la fidélité, et tu reconnaîtras l'Éternel.

  • 1. En effet, la personne est plus que ce que j'en perçois aujourd'hui. Limiter l'autre à la perception que j'ai de lui ou elle est déjà un manque d'amour.
  • 2. si vous en doutez, essayez déjà de vous donner totalement à une personne !
  • 3. et je reste poli pour ne pas dire s...
  • 4. S'il vous vient des idées d'infidélités, plutôt que de surfer sur le web, courez voir un prêtre pour recevoir l'Amour !
  • 5. Os 2 16-22

 
 

 
 

A la une

Nouveau «Forum Wahou!» pour les prêtres ! (15-16 jan 2018)

Publié par Incarnare le vendredi 25/08/2017 - 06:38 - Blog

Forum Wahou!Les prêtres (et séminaristes) ont leur «Forum Wahou!» ! Tandis que plus de 4000 personnes ont déjà pu découvrir la Théologie du Corps de Jean-Paul II, lors de 19 Forums organisés par les diocèses, et qu'autant d'autres sont en préparation pour 2018, et après le succès du premier Forum "rien que pour les prêtres" à Paris, une nouvelle édition de "Wahou Prêtres" est annoncé à Ars en janvier 2018.